Edit Content
Click on the Edit Content button to edit/add the content.
Sculpture

Sabrina Gruss

Depuis de nombreuses années, Sabrina Gruss sculpte et assemble le temps, enlève et creuse la matière défunte, redonnant vie à l’inanimé : racines ondulantes, ossements blanchis, dépouilles d’animaux, intègrent progressivement son atelier, véritable ossuaire novarinien. A l’instinct, avec patience et passion, Sabrina Gruss utilise ces différents matériaux pour littéralement mettre en scène la mort et ses avatars.

 Sabrina Gruss est une sorte d’artiste-embaumeur, une thanatopractrice dévouée qui s’applique à dissimuler et embellir les cadavres.

Son œuvre, en associant l’enfance perdue, la mémoire et la finitude, façonne les contours d’un monde onirique où mourir devient un privilège, une chance de retrouver la lumière.

Lolita M’Gouni Professeur Agrégé en Arts Plastiques et doctorante allocataire (Paris1 Panthéon-Sorbonne)

< Retour à la page précédente

Navigation

Contact

Horaires

Exposition en cours

Du 19 juin au 25 août 2024

L'enfance de l'art | 50 artistes de la galerie

L’ENFANCE DE L’ART

Exposition été 2024. Point Rouge Gallery

« Poétiquement toujours, sur terre habite l’homme. » Friedrich Hölderlin

Jean Cocteau aimait dire qu’il y avait les poètes et qu’il y avait les grandes

personnes. Si la “grande personne” est installée dans un savoir qu’elle s’est constitué ou qu’on lui a légué, l’enfant, au contraire, vit de plain-pied avec les choses et les êtres : il découvre le monde en l’inventant et le crée avec appétit en le démasquant.

Pour l’artiste, le temps de la découverte et le temps du jeu ne s’est pas arrêté, c’est cette part d’enfance que l’artiste a su garder intacte, mais surtout qu’il a su développer.

Il donne une forme à l’univers qu’il contemple, le fléchit en y plongeant vaillamment, le réfléchit dans le miroir de ses sensations selon une logique et une rigueur qui lui sont particulières et personnelles, si personnelles et particulières que cet objet façonné, cet artefact éclaire et nourrit celui qui veut bien l’appréhender et le dévorer.

Pour cette exposition « L’enfance de l’art », Point Rouge Gallery a proposé aux artistes de la galerie un retour conscient dans l’enfance qui fut la leur, berceau d’une vie dédiée à la création, récréation quotidienne et festive, toujours joyeuse, parfois tragique, à jamais perdue et pourtant quotidiennement réinventée.

 Étienne Yver, 2024

Vernissage

Samedi 29 juin 2024 à 18h